Comment agrandir votre zone de confort ?

by Réseau Activ'Expertise in Actualités, Le mot du coach

Finger pick a wood letters of Change and Chance word concept

Nous lisons régulièrement des articles nous incitant à quitter notre zone de confort. Fort bien. Mais pour aller où ? Du coup, nous voici face à 3 questions :

1. Qu’est-ce qu’une zone de confort ?

2. Quel intérêt avons-nous à la quitter ?

3. Comment faire pour l’agrandir ?

Essayons d’y voir plus clair.

Qu’est-ce qu’une zone de confort ?

Une zone de confort, c’est en fait l’ensemble des habitudes et des comportements que nous avons…

Habituellement ! Ce que nous faisons étant fonction de ce que nous pensons, on peut affiner le concept : notre zone de confort, c’est l’ensemble de nos croyances et pensées appris de nos éducateurs et de notre milieu de vie et celles que nous nous sommes forgées avec notre personnalité et notre expérience de vie. Certaines sont de simples préjugés, adoptées sans réflexion, d’autres ont été expérimentées puis intégrées, parfois dans le plaisir, parfois dans la douleur.

Pourquoi cela nous donne-t-il du confort ? Parce que nous évoluons ainsi en milieu familier, que cela nous garantit une certaine sécurité et nous donne de la réalité une représentation suffisamment compacte et homogène pour se mouvoir dans la vie. Si tout, quasiment tout, était source de questionnement ou de doute, le moindre geste deviendrait une épreuve !

Notre zone de confort détermine ainsi nos comportements dans notre vie personnelle et professionnelle. C’est là que nous nous sentons bien. Cela inclut des habitudes, des routines, des activités, des opinions, des compétences, des relations, tout ce que nous connaissons bien et nous rassure (ou en tout cas, ne nous angoisse pas !) ;

C’est donc assez vaste et très souvent, tout à fait inconscient. Bien sûr, elle évolue : elle peut se rétrécir (les gens “coincés” en ont une toute petite !) ou s’élargir quand on saisit une opportunité et qu’on développe une nouvelle vision des choses.

Chacun a sa propre zone de confort. Bien évidemment, elle n’est pas la même que la vôtre ; sur certains points, elle est identique ou la complète harmonieusement, sur d’autres, elle crée de l’agacement ou un redoutable conflit.

Quel intérêt avons-nous à la quitter ?

Si nous voulons la quitter, nous risquons d’entrer dans une zone d’inconfort. Qui le voudrait ?                                           Ça peut être paniquant ! Mieux vaut agrandir sa zone de confort. Le résultat sera assez proche mais c’est autrement plus confortable comme démarche !

Mais pourquoi l’agrandir puisqu’on y est bien ? Parce qu’il y a un risque : elle nous freine dans notre avancement, notre croissance et notre épanouissement. Nous risquons même de ne plus évoluer et de rester enfermé dans notre “prison dorée”.

Nous connaissons des personnes qui ont en apparence tout ce qu’il faut pour être heureuses (conjoint, enfants, travail, maison, voiture, vacances, etc) et qui cependant ne s’estiment pas heureuses. C’est que généralement, elles demeurent enfermées dans leur zone de confort qui leur apporte une belle sécurité mais les empêche malgré tout d’évoluer et de s’épanouir. Il peut même y avoir de l’ennui. La routine finit par teinter la vie en gris.

Le problème n’est donc pas sa dimension mais de rester attaché à une forme définie et de refuser toute autre forme. Or, quand tout avance autour de nous, refuser d’évoluer risque de faire régresser. “Ne craignez pas d’être lent, craignez seulement d’être à l’arrêt” dit un proverbe chinois

Ça peut même devenir un sacré obstacle à nos ambitions, à nos désirs d’une vie meilleure, à nos rêves, nos projets et nos réalisations. C’est pourquoi l’agrandir est la vraie promesse de la vie que l’on veut. C’est ouvrir le champ des possibles, éliminer ses peurs irrationnelles, franchir de nouvelles limites et accroître sa confiance en soi. C’est finalement évoluer et s’ouvrir à autre chose pour s’épanouir et s’accomplir.

Comment faire pour l’agrandir ?

Pas de précipitation ni de grands bouleversements : il ne s’agit pas de plonger en pleine zone d’inconfort !

Première chose à faire : changez vos habitudes et osez faire ce que vous… n’osez pas faire ! Allez-y doucement et progressivement, juste des petites actions sans risques qui ont l’air de n’être que des petits riens mais qui servent “d’entrainement”. Elles vont peu à peu imposer silence à votre petite voix qui vous empêche de bouger chaque fois que vous voulez changer.

Quelques exemples pour vous inspirer (rajoutez-y ce qui vous “parle”).

• Réveillez-vous une ½ heure plus tôt

• Parlez à un inconnu dans la rue ou dans un magasin

• Au restaurant, commandez un plat que vous ne connaissez pas

• Changez votre itinéraire pour aller travailler

• Gardez votre téléphone éteint toute une journée

• Achetez des vêtements que vous n’avez pas l’habitude d’acheter

• Changez les meubles ou leur emplacement dans votre salon et/ou votre chambre

• Tentez de négocier le prix d’un objet dans une boutique

• Dîtes “oui” à tout ce que l’on vous propose pendant toute une journée (ou une matinée)

• Dîtes “non” à tout ce que l’on vous demande pendant toute une journée (ou une matinée)

• Allez à un spectacle auquel vous n’allez jamais

• Pendant une semaine, changez de bistrot, de boulangerie, de commerçants

• Ne regardez plus un seul programme de TV pendant une semaine

• Achetez un livre sur un domaine que vous ne connaissez pas (le système solaire, les plantes, les meubles, les vieilles voitures, l’extraction du pétrole, les poissons d’eau douce ou autre !) et… lisez-le !

• Pendant une semaine, remplacez le café par du thé (ou inversement)

• Toutes les semaines, allez une fois dans un restaurant étranger

• Apprenez quelques blagues et dites-en une tous les matins à vos collègues de bureau

• A chaque personne que vous croisez, dites bonjour de manière enjouée avec un grand sourire.

A vous de compléter la liste maintenant ! Puis, songez à ce que vous avez ressenti, constatez ce qui a changé et remarquez que vous êtes allé un pas plus loin.

Sortir de sa zone de confort, c’est prendre des risques. Ceux ci-dessus sont limités. L’avantage, c’est qu’ils vous donnent de nouvelles habitudes et vous montrent que vous êtes capables de faire ce que vous n’osiez pas faire.

Quand vous aurez suffisamment d’entrainement, vous passerez à l’étape supérieure : changer de ville, de métier, de pays, de vie, bref faire ce dont vous rêvez. Pour changer de conjoint, prenez encore tout le temps nécessaire de bien y réfléchir !

Tags:

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*