Plafonnement des honoraires des agents immobilier ?

by Réseau Activ'Expertise in Actualités, Agent immobilier, Immobilier

Hausbau

En plus de la loi Duflot, le gouvernement a récemment porté un regard attentif aux systèmes de rémunération des agents immobiliers. La profession craint le plafonnement de leurs honoraires.

Depuis 1987, les tarifs des agents ne sont, en effet, plus réglementés. Les professionnels de l’immobilier ne sont tenus à aucune obligation d’affichage sur les petites annonces (en dehors de la mention « frais d’agence compris »). Si les frais prélevés tournent en moyenne autour de 5 à 6% TTC du prix de la transaction, certains agents peuvent exiger des honoraires de 7, 8, 9 voire 10%.

Les agents immobiliers partagent l’idée qu’il est important d’apporter de la clarté concernant les frais qu’ils facturent au moment de la vente d’un bien pour éclairer le client sur le montant des honoraires. Beaucoup d’agents ont développé depuis deux ans maintenant des services de suivi (comptes rendus de visites sur internet, rappels systématiques des vendeurs, formations obligatoires des agents, etc) qui leur permettent de justifier leurs tarifs. Mesurons là un impact dans la profession, celui de naturellement faire jouer la concurrence.

Pour palier à un éventuel plafonnement mis en place par le gouvernement et agir en toute transparence, nombre d’agents proposent de facturer de manière forfaitaire le vendeur dès la prise du mandat et de prendre ensuite la commission au moment de la transaction. Cette démarche répartirait donc la charge des honoraires en deux temps : une à la mise en place du mandat et la suivante après la vente. Cette méthode permettrait d’éviter deux impasses dans lesquelles le marché se situe aujourd’hui : éviter aux agents de travailler dès les premiers temps sans rémunération ; éviter également une pratique courante qui consiste à charger les honoraires lorsque la vente est conclue en dédommagement du temps passé.

Une mesure pour demain ? Il est à parier que le gouvernement se penche effectivement sur la question et peut-être sous un autre angle : celui des notaires en déplafonnant leurs frais de négociation jusque là arrêtés à 3% TTC. On attend sous peu la publication de nouveaux décrets concernant la loi Macron qui apporteraient des précisions dans ce sens. La libéralisation des honoraires de notaires limiterait implicitement ceux des agents.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*