Bureaux d’études thermiques low cost : ingénierie en péril ?

by Réseau Activ'Expertise in Actualités, Construction, Energies renouvelable, RT 2012

Architecte

L’attraction “low cost” touche aussi les bureaux d’études thermiques. Ils travaillent souvent à distance, en affichant des prix en dessous du marché, et délivrent uniquement une attestation du permis de construire.

La profession s’inquiète et le Cinov (fédération des syndicats des métiers de la prestation intellectuelle) alerte les acheteurs et les maîtres d’ouvrages. Si le travail fourni par ces bureaux low cost n’est pas à remettre en question, c’est l’absence de suivi que décrie la profession.

En fournissant des rapports incomplets et des études simplifiées, c’est le chantier qui se retrouve en péril. Si l’économie moyenne réalisée à l’achat de la prestation est de 500 € à 1000 €, on constate en revanche un surcoût de construction oscillant entre 2000 € et 5000 € dès les premiers devis : combles peu ou pas isolées, systèmes de chauffage non adaptés, surconsommation, etc. Dans certains cas, c’est le projet même de construction qui peut en être affecté.

Peut-on se retourner contre le bureau d’études ? Généralement mal assuré, c’est le maître d’ouvrage qui en portera les responsabilités. Quelles que soient les situations et la nature des projets, redoublez donc de conseils et de vigilance.

Tags: ,

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*