Impôts : quelles possibilités de déduction des diagnostics immobiliers ?

by Réseau Activ'Expertise in Actualités, Fiscalité, Immobilier

sans-titre-2

Les loyers encaissés lorsque vous louez un bien sont imposables au titre de l’impôt sur le revenu, après déduction d’un certain nombre de charges.

C’est le cas des coûts liés aux diagnostics immobiliers qui entrent dans la catégorie des dépenses d’entretien qui permettent : “ … de maintenir ou de remettre un immeuble en bon état et d’en permettre un usage normal…”

Les diagnostics concernés

Les coûts déductibles concernent :

• Les dépenses de recherche et d’analyse de la nocivité de l’amiante

• Les autres dépenses de recherches et d’analyses rendues obligatoires par la réglementation, tels que les risques d’exposition au plomb, la sécurité des installations intérieures de gaz et d’électricité, la performance énergétique ou l’information des acquéreurs sur les risques naturels et technologiques.

Dans quelles conditions

Déduire ces frais n’est possible que si vous optez pour une déclaration d’impôt suivant le régime foncier réel. Dans ce cas, et sous conditions de rester dans ce régime pendant 3 ans, vous pouvez opter pour la déduction de vos frais relatifs aux dépenses d’entretien et de réparation, seulement si ces dépenses ne dépassent pas 30 % du montant total de vos loyers.

(Source : BOFIP –RFPI-20-30-1020140203)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*